Les éoliennes en baie de St-Brieuc

C A L E N D R I E R

La date de l’enquête publique est désormais connue : du 1er août au 30 septembre 2016
Télécharger le logigramme remis par la Préfecture Logigramme des procédures

Le 22 octobre 2015, le porteur de projet Ailes Marines et RTE ont remis à la Préfecture des Côtes-d’Armor les demandes d’autorisations administratives du projet éolien : Dossier au titre de la Loi sur l’eau, et Demande d’occupation du Domaine Public Maritime.

U N   P R O J E T   I N D U S T R I E L

à 16,3 km du cap Fréhel
à 17 km du cap d’Erquy
à 24 km du Val-André
à 27 km des falaises de Plouha,

62 éoliennes de 216 mètres de haut  (tour Montparnasse, 209 m)
+ une sous-station électrique
+ un mât de mesure

Chaque éolienne composée de :
–     trois pales de 90 mètres formant une hélice de 180 mètres de diamètre,
–     
une tour de plus de 40 étages avec ascenseur ou échelles à crinoline,
–     une plateforme d’accostage
 pour les bateaux de maintenance,
–     
le tout sur une embase au-dessus du niveau de la mer.

Les hélices tournent : la vitesse en bout de pales est de 300 km/heure.
Les tours flashent blanc/rouge toutes les 2,5 secondes, de jour comme de nuit.
Le bruit sur la plateforme est de 140 dB.
Toutes les 2,5 secondes, une vibration sonore et infrasonore est provoquée par le passage de pale devant le mât.

L’emprise maritime dans la baie est considérable : 7 500 hectares  (Paris, 10 000 hectares)

P E R I M E T R E   D’ I M P L A N T A T I O N

Carte Ailes Marines du périmètre d'implantation

 

Une éolienne ADWEN 8 MW contient 330 kilos de neodym, 100 kg de dysprosium, soit 430 kilos de terres rares + 2 5OO litres d’huile de lubrification + à ses pieds une anode sacrificielle de 15 tonnes en alliage de magnésium-zinc- aluminium + 12,4 km de câbles électriques.

à multiplier par 62 !

= 26 660 kilos de terres rares + 155 000 litres d’huile de lubrification + 930 tonnes d’alliage de magnésium, zinc, aluminium pour les anodes (qui vont se dissoudre dans l’eau au fil des jours) + 769 km de câbles électriques hypothèse basse

En mars 2015, AREVA et GAMESA ont créé ADWEN, co-entreprise dédiée à l’éolien en mer enregistrée à Zamudio en Espagne. Les éoliennes AREVA du projet d’Ailes Marines sont ainsi devenues des éoliennes ADWEN.

Trois sites maritimes sont concernés en France par les éoliennes ADWEN : la baie de Saint-Brieuc, l’ile d’Yeu-Noirmoutier et Dieppe-Le Tréport, dont on sait que les élus ont refusé le projet de l’Etat et du promoteur. Les débats publics des projets du Tréport et de l’ile d’Yeu se sont déroulés au premier semestre 2015. Ils permettent d’en savoir davantage sur les éoliennes ADWEN. Voici la question n°5 publiée sur le site de la CNDP (Commission Nationale du Débat Public), et la réponse apportée par le maître d’ouvrage.

« Pourriez-vous publier des caractéristiques détaillées des éoliennes ainsi que de leur maintenance (quantité d’huile et cycle) ? Quelle quantité de terres rares est nécessaire dans chaque éolienne, et notamment quelle quantité de dysprosium, de néodyme, de praséodyme ?»

RÉPONSE DE EOLIENNES EN MER DIEPPE – LE TRÉPORT (MAÎTRE D’OUVRAGE), LE 27/05/2015

Caractéristiques techniques des éoliennes
Les éoliennes Adwen 8 MW sont développées sur la base de la plateforme technologique éprouvée de l’éolienne de 5 MW. L’entreprise dispose déjà de plus de 10 ans d’expérience depuis l’installation du premier prototype de 5 MW en 2004, et de plus de 6 ans d’expérience dans l’exploitation en mer (installation du premier champ pilote allemand « alpha ventus » en 2009).

Le rotor
Le rotor est la partie mobile (rotative) de l’éolienne composée de trois pales et du moyeu. Chaque pale de 88 mètres de long est fixée sur un moyeu en fonte. Pour s’assurer de la résistance mécanique du rotor, chaque pale est composée de fibres de verre renforcée par des éléments de fibre de carbone. La coque extérieure des pales est constituée de couches de fibre de verre imprégnée de résine, avec une couche de finition lisse. L’aérodynamisme des pales du rotor assure un rendement optimal et limite les émissions acoustiques. Le système d’orientation des pales est, quant à lui, situé à l’intérieur du moyeu. La vitesse de rotation du rotor est d’environ 8,5 tours par minutes. Il entre en rotation lorsque la vitesse du vent est comprise entre 11 km/h et 108 km/h.

Au-delà de cette vitesse de vent, les pales de l’éolienne sont mises « en drapeau », c’est-à-dire orientées de façon à limiter la prise au vent, et le rotor est automatiquement bloqué par un système de freins. D’après la répartition des vents sur la zone du projet, l’éolienne devrait tourner 90 % du temps, et fonctionner à pleine puissance 40 % de l’année.

La nacelle
La nacelle supporte le rotor et abrite le multiplicateur et le générateur. L’assemblage nacelle-rotor pèse 575 tonnes. La mise en mouvement, sous l’effet du vent, des pales et du rotor, entraîne l’action d’un multiplicateur dont le rôle est d’augmenter la vitesse de rotation de la génératrice – dispositif intégré dans la nacelle qui transforme l’énergie mécanique en énergie électrique.

Le mât
Le mât (appelé aussi tour) repose sur la fondation et supporte la nacelle de l’éolienne. Il est métallique et conique, et mesure 88 m. Il comprend 2 sections cylindriques et une section conique d’acier roulé et soudé. La section située à la base abrite l’essentiel des composants nécessaires à la transformation électrique. Le mât pèse 550 tonnes.

Autres caractéristiques techniques
La longueur approximative des câbles électriques pour chaque l’éolienne Adwen de 8MW est d’environ 12,4 km (2,4 km de câbles moyenne tension et 10 km de câbles basse tension) pour un poids total de cuivre d’environ 6 400 kg. Le poids total d’isolants plastique et de blindages électromagnétiques est d’environ 3 850 kg.

La masse de peinture, appliquée sur l’éolienne au-dessus du niveau de la mer, y compris sur les pales, s’élève à environ 3 600 kg. Les peintures et sous-couches sont choisies pour protéger de la corrosion pendant les 25 ans de durée de vie de la turbine. Les résistances à la corrosion sont différenciées suivant les niveaux d’exposition : à l’eau salée, au vent et aux intempéries, à la position (en hauteur, à l’intérieur et à l’extérieur), à la nature du substrat.

Par ailleurs, la turbine contient de l’ordre de 2 500 litres d’huile de lubrification. Les huiles contenues dans les machines peuvent également être recyclées dans les filières traditionnelles de recyclage des lubrifiants.

Terres rares
Une éolienne Adwen 8 MW contient 330 kg de Neodym, et 100 kg de dysprosium, soit un total de 430 kg de terres rares.

Maintenance des éoliennes
Le maître d’ouvrage a conclu un accord avec Adwen pour la maintenance des éoliennes sur les cinq premières années d’exploitation. On distingue 3 types de maintenance des éoliennes, qui sont coordonnées par un centre de surveillance qui contrôle à distance le fonctionnement de chaque éolienne du parc, 24h/24 et 7 jours/7.

La maintenance préventive comprend des interventions permettant d’éliminer ou de diminuer les risques de pannes des systèmes de production. Elle consiste à contrôler à échéances régulières les éléments du parc pour optimiser leur disponibilité.
Les interventions de maintenance préventives sont programmées pour avoir lieu une fois par an sur chaque éolienne (sur une période de plusieurs jours).
La maintenance prédictive permet de suivre l’évolution d’une dérive de fonctionnement ou de l’anticiper statistiquement en vue de planifier une intervention avant la défaillance totale ou partielle de l’élément.
La maintenance corrective intervient après une défaillance partielle ou totale des équipements.

Lire sur le site de la CNDP  http://eolienmer-pdlt.debatpublic.fr/quelles-sont-caracteristiques-techniques-eoliennes-envisagees

Télécharger la plaquette de l’éolienne ADWEN : Plaquette ADWEN